?

Log in

No account? Create an account
 
 
22 June 2007 @ 06:56 pm
Prison Break - Vingt mots pour Lincoln  
Titre : Vingt mots pour Lincoln
Auteur : clair_de_lune
Spoilers : ---
Public : Tout public
Mots : ~ 1280
Disclaimer : Pas à moi. Je les emprunte pour quelques lignes et les rends juste après.
Notes : C'est la première fanfic de la série des "Vingt mots" que j'ai écrite, il est peut-être temps que je la poste... Merci niennanou pour la liste de mots.


01. ignames : Il sait que Michael aime expérimenter, réalise-t-il en attrapant sa fourchette, mais... des ignames ?

02. dorloter : Veronica a posé une main fraîche sur son front, l’autre dans son dos et lui murmure gentiment à l’oreille des mots réconfortants. C’est la première fois depuis des années que quelqu’un le dorlote comme ça (l’intérêt que peut lui accorder Mike dans les moments difficiles n’a vraiment pas la même saveur). Il regrette juste un peu de devoir pour cela être en train de vomir tripes et boyaux sur le bord de la route.

03. choucroute : Il se lève et va se servir un verre d’eau lorsqu’il se rend compte qu’il à la gorge sèche, laissant Mike dans le petit salon, le nez presque collé à la télé. Ouais, c’est un sentiment qu’il comprend. Jane Fonda et sa choucroute barbarellesque avaient aussi cet effet sur lui... d’accord, ont aussi cet effet sur lui.

04. herbacé : Il aime habituellement les odeurs herbacées, ça lui rappelle le parfum de Vee. Mais là, ça fait vingt minutes qu’Abruzzi est en train de lui expliquer il ne sait trop quoi sur les satanées herbacées et il a envie de lui dire qu’il peut se mettre les herbacées en question là où il pense. Parce qu’il ne lui reste que quelques jours avant que son existence prenne un tournant radical (ou fonce dans le mur) et il préférerait vraiment les passer à autre chose qu’à écouter une conférence sur la végétation.

05. chatte : Michael ne veut pas comprendre que tant qu’il continuera de donner à manger à la fichue chatte du voisin, elle continuera de squatter chez eux et de perdre ses poils sur leurs couvertures et leurs vêtements. Ou peut-être le comprend-il, justement.

06. flottant : Son intérêt pour la politique a toujours été des plus flottants, il n’a jamais bien compris ce que ces gens pouvaient faire pour lui. Maintenant, il se dit qu’il aurait peut-être dû voter, lors des dernières présidentielles.

07. disque dur : Il allume le petit portable dernier cri de Michael à la recherche de ce fichier et il n’est pas le moins du monde étonné de trouver son disque dur dans le même état que ses placards, ses tiroirs et le reste de son existence : un effarant ordre méticuleux qui touche même ce qui ne devrait pas être là.

08. faucille : Les films d’espionnage ne sont plus ce qu’ils étaient depuis la chute du régime soviétique. L’espionnage n’est plus ce qu’il était depuis la chute du régime soviétique. Tous ces membres de toutes ces agences... ils ont l’air désormais de préférer exercer leurs compétences sur le sol national. Il sait de quoi il parle.

09. mollusque : Il aurait juré que ces coquillages n’étaient pas frais. Il aurait eu raison. Pour les conséquences... voir "dorloter".

10. désodorisant : Chaque fois que T-Bag a traîné dans les parages, il a envie de noyer les lieux sous du désodorisant. D’abord du désinfectant et ensuite du désodorisant. Et il est en prison depuis trois ans, sans mentionner ses précédents séjours, ça en dit long sur le dégoût que lui inspire le pervers.

11. layette : Il ne pensait pas être le genre de type à s’extasier sur des petits pyjamas, et des petites chemises, et des petits chaussons ; il ne pensait pas être le genre de type à être père à vingt et quelques années ; et surtout, il ne pensait pas être le genre de type à en être heureux.

12. incinérateur : Il déteste travailler là-bas et rentrer à la maison avec des odeurs de fumée dans les cheveux et sur les vêtements, et sembler en garder les émanations dans le nez pendant des heures. Mais il détesterait encore plus que les services sociaux lui enlèvent la garde de Michael s’il n’avait plus de job.

13. scorpion : Il paraît que les scorpions ont un caractère difficile. Lincoln ne croit pas vraiment à ces histoires d’astrologie mais tout de même... quand Veronica plante les poings sur ses hanches et son regard dans le sien, sourcils froncés et front buté, il se dit qu’il y a peut-être un fond de vérité dans ces machins de bonne femme.

14. bikini : Lisa décroche un minuscule bikini noir, le plaque sur elle, par-dessus son jean et son pull-over, et lui demande ce qu’il en pense. « Trop de tissu, » rétorque-t-il avec un haussement de sourcil entendu. Quelques mois plus tard, il y a encore plus de tissu, et des tas d’autres trucs, quand ils doivent gérer l’arrivée d’un nouveau-né.

15. neurone : Michael a découvert sa réserve personnelle (que Michael ne soit pas supposé fouiller dans ses affaires n’est pas le problème pour l’instant) et il est... furieux. Furieux façon Michael, c'est-à-dire glacial et sardonique. Il lui demande s’il a idée de ce que ces trucs font à son neurone et Lincoln le reprend machinalement, parce qu’il a envie de parler de tout sauf du sujet en cours et que toute digression est bonne à prendre. « Neurone, insiste Michael avec son meilleur air dédaigneux. Au singulier, dans ton cas. »

16. encre de chine : Michael ne bronche pas en voyant l’encre bleu-noir couler comme un petit fleuve sur le papier blanc crémeux et noyer les dessins compliqués, et il va chercher de quoi nettoyer. Mais quand Lincoln se lève pour l’aider, il a la très nette impression que son frère lui enfoncerait volontiers la plume acérée dans le dos de la main et il fait un pas en arrière en se grattant la nuque avec embarras.

17. tisane : Une infusion de valériane le soir avant de se coucher. Lincoln avait l’impression d’être un membre troisième âge lorsqu’il préparait ça pour Mike, mais c’était apparemment, dans ses périodes d’hyperactivité, le truc naturel le plus efficace pour le calmer. La chatte du voisin, elle, semblait planer complètement lorsqu’elle passait à côté de la tasse.

18. pression : Vous n’avez aucune idée de ce que peut être le stress jusqu’au moment où on vous fait habiller tout en blanc, pour descendre un couloir noir, délimité par une ligne jaune, au bout duquel vous attend une chaise relevant de l’engin de torture, et à laquelle on vous ligote. Et que quelqu’un, quelque part, décide que non, finalement, ce ne sera pas pour cette fois – mais ne précise pas pour quand ce sera.

19. éclair : Il y a les éclairs et le tonnerre et bientôt un véritable déluge qui s’abat sur lui et il ne bouge pas, trempé jusqu’aux os. A quelques mètres de là, Michael est au bord de l’explosion, il le supplie et lui ordonne sur tous les tons possibles de rentrer et finit par lui demander s’il a envie de se faire électrocuter. C’est sans doute morbide, mais il ne peut pas s’empêcher d’éclater de rire. Michael ne trouve pas ça amusant du tout et il l’attrape par le bras pour le propulser à l’intérieur.

20. padawan : Mike lui agite un sabre-laser sous le nez et proclame « Je suis Maître Yoda et tu es mon padawan. » Il lui répond que ça ne se produira jamais, pas même dans une galaxie très très éloignée, et qu’il est l’heure d’aller dormir. Veronica lui donne un coup dans les côtes, et avec un soupir de reddition, il se lève, attrape le sabre-laser et le brandit au-dessus de sa tête, hors de portée de Michael. « Les rôles je crois que tu inverses, jeune padawan. » Vingt ans plus tard, en regardant Michael traverser péniblement la cour de Fox River, il se dit que c’est peut-être Darth Vader qui aurait dû lui dispenser sa formation.

-FIN-


31 octobre-1er novembre 2006

Post scriptum :
15 : Et donc, l’instruction de Nanou étant en fait neurone (de préférence unique dans son cas *lol*), elle est parfaitement respectée ^_^
 
 
Current Mood: grumpygrumpy
 
 
 
Alo': Ø | darth patatealohomoraa on June 22nd, 2007 08:30 pm (UTC)
hihihi.
Michael qui joue à Star Wars ^-^ Je l'imagine vraiment trop bien :D
Clair de Lune: pb - brothers2clair_de_lune on June 23rd, 2007 12:47 pm (UTC)
Dans une fanfic concernant Lincoln, il fallait que tu relèves un truc sur Michael, hein ? *grin* (OK, je reconnais : Michael y est, euh, très présent :-p).
Alo': Ø | smarter than youalohomoraa on June 23rd, 2007 12:52 pm (UTC)
*busted*

je crois qu'on ne se refait pas ;D