?

Log in

No account? Create an account
 
 
30 November 2008 @ 11:53 am
Prison Break - Histoire de tuer le temps  
Titre : Histoire de tuer le temps
Auteur : clair_de_lune
Personnages : Lincoln/Sucre
Public : R
Mots : ~ 380
Disclaimer : Ils ne sont pas à moi. Je les emprunte un instant et les rends dans quelques lignes.
Résumé : Il n’y a pas tellement de trucs à faire dans une chambre d’hôtel.
Prompt par camille_miko : Lincoln/Sucre, chambre.
Notes : Il s’agit de la traduction d’une réponse à ce meme (version orignale).


Il n’y a pas tellement de trucs à faire dans une chambre d’hôtel quand vous :

1. ne pouvez pas vous servir dans le minibar parce que vous devez garder les idées claires ;

2. avez oublié d’apporter un foutu jeu de cartes. Lincoln ne veut pas jouer, de toute façon. La dernière fois qu’il a joué aux cartes, c’était en attendant de passer sur la chaise électrique. Pas un souvenir de plus agréables, en somme, si bien que les jeux de cartes, c’est plus vraiment son truc ;

3. n’êtes pas spécialement fan de lecture.

« Porno. Gratuit. »

En entendant les deux mots marmonnés par Lincoln, Sucre relève vivement la tête de la BD qu’il est en train de lire dans le journal et jette un coup d’oeil à la télé.

« Vu le prix de la chambre, ce n’est pas du porno gratuit, » remarque-t-il. Sink le fixe comme s’il avait passé beaucoup trop de temps avec Michael et avait pris ses tics. Les pires.

* *

Il n’y a pas tellement d’issues possibles quand vous regardez du porno gratuit – ou pas si gratuit – depuis plus d’une heure. Ceci étant dit... Sucre n’est peut-être pas le type le plus futé qui soit, mais la main de Lincoln venant soudain lui empaumer l’entrejambe par-dessus son jean n’est pas quelque chose qu’il avait vu venir. Il sursaute et laisse échapper un « Ooh, mec ! » mais Linc ne semble nullement perturbé. Il lui dit juste de ne pas être aussi chochotte, que c’est bien meilleur quand ça vient de quelqu’un d’autre, et « Si tu touches la mienne, je toucherai la tienne. »

Sucre écarquille les yeux, un peu nerveux. « C’est pas censé être si tu me montres la tienne, je te montrerai la mienne ? »

Est-ce qu’il vient juste de michaeler de nouveau ? Parce que Sink le fixe vraiment comme s’il venait de michaéler de nouveau.

Il lance un regarde en direction du porno pas si gratuit que ça, puis à la grande main, chaude et insistante, qui le caresse avec dextérité et, eh bien... « Personne d’autre ne saura, hein ? »

Lincoln lève les yeux au plafond. « Quoi ? Tu crois que je raconte tout ce que je branle ? »

* *
 
 
Current Mood: rejuvenatedrejuvenated
 
 
 
~Camille-Miko~camille_miko on November 30th, 2008 01:49 pm (UTC)
*pouffe de rire* J'adore le verbe "michaeler" ^^
Clair de Lune: pb - michael3clair_de_lune on December 1st, 2008 08:49 pm (UTC)
Vive les néologismes ;-)
Merci !
bambie_mag on December 6th, 2008 10:22 am (UTC)
Sucre me fait un peu penser à un gosse et Linc a un pervert. Le coup du "si tu touches la mienne, je touche la tienne" est quand même très osé ! lol
Comme camille_miko, le verbe "michaeler" m'a beaucoup amusé.
Clair de Luneclair_de_lune on December 6th, 2008 01:12 pm (UTC)
lol, c'est horrible comme remarque ! Pov' Linc !

"Michaeler", c'est tout un art ;-)