?

Log in

No account? Create an account
 
 
08 August 2008 @ 12:53 pm
Prison Break - En privé  
Titre : En privé
Auteur : clair_de_lune
Demandé par : alohomoraa
Personnages : Michael, Lincoln
Prompt : Linge sale
Public : G
Mots : ~ 890
Disclaimer : Ils ne sont pas à moi. Je les emprunte un instant et les rends dans quelques lignes.
Résumé : On ne lave pas son linge sale en public.
Notes : Ecrit pour pbff_echange. Merci à niennanou pour la beta-lecture.


On ne lave pas son linge sale en public. C’est une leçon que Linc lui a enseigné et il ne l’a pas oubliée.

* *

« Beurk, lâche Lincoln, le nez plissé de dégoût tandis que Maman retire les draps du lit et les lance en boule dans un coin de la chambre.

— Il ne se rend pas compte, dit-elle patiemment.

— Il se rend assez compte pour venir pisser dans mon lit au lieu de rester dans le sien !

— On ne dit pas p... On n’utilise pas ce mot, Lincoln, » réprimande-t-elle de façon automatique.

Michael est assis au pied de son lit, les bras enroulés autour de ses genoux remontés et la tête basse, pendant que Maman change les draps de Lincoln. Un malheureux accident de plus. Maman et le docteur disent qu’il marche et fait des trucs en dormant ; Linc prétend qu’il le fait exprès. Pour sa part, il pense que p... bref... sur le lit de Lincoln est déjà bien assez embêtant, mais il redoute ce qu’il pourrait faire d’autre – casser quelque chose, faire du mal à quelqu’un, sortir dans la rue et se perdre...

Tétanisé par cette idée, il reste immobile dans le noir une fois que Maman est sortie et que la lumière a été éteinte. Finalement, Lincoln soupire et lui demande : « Tu veux dormir avec moi ? » comme s’il avait compris ce qui le tourmente. En un clin d’oeil, Michael bondit hors de son lit et se faufile dans celui de Linc. « Essaye juste de te souvenir que ça, c’est mon lit, pas les chiottes. » Il sourit malgré lui et se cale confortablement contre le dos de son frère.

Les draps sentent la lessive et Maman et Lincoln.

Lincoln l’a asticoté pendant des années à propos de ses virées nocturnes et de leurs conséquences. Il était à la fac qu’il en entendait encore parler – bon sang, ils sont à bord du cargo faisant route vers le Panama qu’il en entend encore parler. Mais Linc n’en a jamais, jamais soufflé mot à qui que ce soit, jamais fait la moindre allusion en public, jamais glissé le moindre sous-entendu.

* *

« Pense à trier ton linge, Michael, » a averti Lincoln. S’il n’a pas obéi, ce n’est vraiment pas par mauvaise volonté, c’est juste qu’il a oublié. Il a tout balancé dans la panière, se promettant d’y revenir dès qu’il aurait fini ce truc sur lequel il travaillait, et bien sûr, le linge sale lui est sorti de l’esprit. Ce genre de chose a tendance à se produire : il se plonge dans un bouquin ou une maquette ou l’observation des oiseaux à travers la fenêtre, et il oublie tout le reste.

Ce n’est pas la première fois que ça arrive. Ca se finit généralement avec Linc grognant, soufflant et triant le linge.

Cette fois, cependant, ça se termine avec Linc remontant de la laverie avec un sac de tee-shirts et de caleçons jadis blancs, désormais roses d’avoir été « par inadvertance » lavés avec la jupe rose fuschia de Veronica.

Linc n’a pas été assez cruel pour faire subir le même sort à la chemise blanche que Michael a prévu de porter le lendemain soir, toutefois.

* *

Il a pris l’habitude de confier presque tout son linge au pressing, des costumes aux draps en passant par les chemises et les pulls. C’est plus simple et plus rapide. Il s’est assuré que le blanchisseur connaissait son métier, et il récupère les vêtements absolument impeccables, sans un faux pli ni un fil de travers. Il donne au quotidien exactement l’image que l’on est en droit d’attendre de lui.

Il récupère les vêtements sous un fin emballage plastique et exhalant une vague odeur de produits chimiques. Emballés, artificiels et impersonnels.

Quand la machine de son immeuble miteux est en panne, Linc vient faire sa lessive chez lui. Pas qu’il y ait grand-chose, on ne peut pas dire que Lincoln donne dans le faste en matière de vêtements. Mais pendant quelques heures – quelques jours si Linc disparaît entre temps – il y a au milieu du salon de Michael une petite pile de jeans et tee-shirts envers laquelle il nourrit des sentiments pour le moins partagés. L’irritation de la voir déranger la perfection de son appartement et de son existence. La nostalgie d’une époque où il dormait dans des draps aux odeurs familières et portait par la force des choses des chaussettes roses. Parfois, il repasse les affaires de Lincoln, les plie et les empile soigneusement, tout en souhaitant pouvoir ordonner aussi aisément l’existence de son frère.

* *

Les tenues standard de Fox River qu’ils avaient sur le dos lors de l’évasion ont été abandonnées, sales, poisseuses et déchirées, dans le cimetière d’Oswego. A la place, il a revêtu un costume ressemblant à ceux qu’il possédait encore quelques mois plus tôt, dans une autre existence. Linc porte des vêtements civils pour la première fois depuis trois ans.

Ils ne sont plus tout à fait les mêmes qu’en prison. Pendant quelques semaines, Linc a obtempéré, suivi le plan sans – presque – discuter. A présent qu’ils sont dehors, toutefois, la dynamique tend à s’inverser et Lincoln demande, insiste, exige presque, qu’ils récupèrent LJ. Mais quand Sucre, C-Note et Abruzzi approchent, Linc se tait et attend.

On ne lave pas son linge sale en public.

-Fin-

Les commentaires sont toujours bienvenus ;-)
 
 
Current Mood: nostalgicnostalgic
 
 
 
chromosome_ascendant_schtroumpfchromo_2003 on August 8th, 2008 11:33 am (UTC)
C'est intéressant... j'aime beaucoup l'idée d'un michael enfant un peu "freak", et le coup du pressing, c'est TOUT A FAIT lui - je le vois même y ammener ses caleçons^^ !!!

Clair de Lune: pb - michaelclair_de_lune on August 8th, 2008 12:05 pm (UTC)
Je le suppose assez maniaque ;) En revanche...

je le vois même y ammener ses caleçons^^

... j'avoue que je ne suis pas allée à ce point dans les détails *g*

Merci pour le commentaire ;)
Anna: crushanna_tarawiel on August 8th, 2008 02:14 pm (UTC)
J'ai toujours un faible pour les histoires où tu nous parles de Lincoln et Michael enfant et où il est fait allusion à Maman.
Ca ne manque pas cette fois non plus.
Et ça fait également du bien de se retrouver en pré-milieu de saison 2.

Edited at 2008-08-08 02:14 pm (UTC)
Clair de Lune: pb - brothers kidsclair_de_lune on August 9th, 2008 05:33 pm (UTC)
Les histoires pré-série sont mon point faible - y'en a jamais assez. Ce que l'on a vu dans la série est parfois contradictoire et la chronologie est... floue, mais je fais avec :-p

Et ça fait également du bien de se retrouver en pré-milieu de saison 2.
Quand je pense que durant la saison 2, je chouinais en disant que ce n'était pas aussi bien que la saison précédente...

Merci ;)
bambie_mag on August 9th, 2008 12:37 am (UTC)
Comme anna_tarawiel, j'aime beaucoup les histoires qui abordent l'enfance de Linc et Mike et qui parlent de leur relation (du moment que ça ne dérape vers le slash ! lol). Et c'est encore mieux quand leur mère est là parce qu'on n'a malheureusement pas beaucoup de détails sur leur enfance auprès d'elle.

J'aime le petit côté un peu taquin, voire piquant de Linc quand il est enfant notamment lorsqu'il dit Il se rend assez compte pour venir pisser dans mon lit au lieu de rester dans le sien !

En ce qui concerne la deuxième partie, je n'ai par contre pas compris pourquoi Linc dit à son frère de penser à trier le linge alors que c'est visiblement une jupe de Véro qui a rendu ses vêtements roses... (c'est peut-être le fait qu'il soit 2h30 du mat' remarque ! lol)

Moi non plus, je ne m'étais pas imaginé Michael autrement qu'emmenant son linge au pressing (en même temps les costumes sont souvent amenés au pressing), pour tout dire, c'est dur de l'imaginer faisant quoique se soit de "ménager" dans son appart si impecablement rangé !

La discrétion de Lincoln au sujet des petits "accidents" de Michael est une très bonne chose, tout comme le fait qu'il ne souhaite pas laver son linge sale en public même après l'évasion.

En tout cas, c'est une fic très sympa à lire...
Clair de Lune: pb - michaelclair_de_lune on August 9th, 2008 05:34 pm (UTC)
En ce qui concerne la deuxième partie, je n'ai par contre pas compris pourquoi Linc dit à son frère de penser à trier le linge alors que c'est visiblement une jupe de Véro qui a rendu ses vêtements roses... (c'est peut-être le fait qu'il soit 2h30 du mat' remarque ! lol)

Vee a trié. Linc a trié. Michael n'a pas trié et toutes ses affaires se sont retrouvées indifféremment au milieu du reste. Tu as déjà lavé du blanc (ou des couleurs claires d'ailleurs) avec quelque chose qui est de couleur vive et a tendance à déteindre ? *g*
C'est pas orginal, hein. [Unknown LJ tag] m'a d'ailleurs retiré des points d'originalité pour ça, mais m'en a tout de même attribué quelques uns dans la mesure où c'est volontaire de la part de Lincoln ;-)

J'aime le petit côté un peu taquin, voire piquant de Linc

Lincoln peut être relativement sarcastique. Ajoutes-y le côté grand frère et... ^__^

pour tout dire, c'est dur de l'imaginer faisant quoique se soit de "ménager" dans son appart si impecablement rangé !

C'est effectivement assez... difficile à se représenter. Pour ce que l'on en voit dans Brother's Keeper, c'est tout juste si ça semble habité.

Merci pour le commentaire :)
Alo': Ø | franginsalohomoraa on August 13th, 2008 09:59 am (UTC)
je commente avec un peu de retard, mais je commente. :)

je te remercie déjà d'avoir choisi un de mes prompts ^_^ J'aime beaucoup la manière dont tu l'as traité. Chaque instantané de vie des frangins est bien écrit, très représentatif de l'évolution de leur vie et de leur relation. Mon petit bonbon sucré personnel : le fait que tu passes d'une lecture propre du prompt à une lecture figurée à la toute fin :)

du très bon boulot. chapeau bas, madame ♥
Clair de Lune: pb - brothers2clair_de_lune on August 13th, 2008 04:24 pm (UTC)
Je t'en prie *petite courbette*

Je n'arrivais pas à me décider entre une interprétation littérale ou figurée du prompt. Je ne savais pas ce que tu préférerais, si jamais tu avais une idée en tête. Donc, j'ai fait ce que je fais dans ces cas-là et j'ai évité de choisir *g* Et pis, j'avoue qu'en général, j'aime bien jouer sur les deux tableaux.

Merci :)