?

Log in

No account? Create an account
 
 
06 August 2007 @ 04:51 pm
The West Wing - Autodafé  
Titre : Autodafé
Auteur : clair_de_lune
Fandom : The West Wing
Spoilers : ---
Public : Tout public
Mots : ~ 730
Prompt : naturally_alex voulait les éléments suivants : Toby, CJ, Léo, string, cheminée et un rating au choix.
Notes : Non, sérieusement... comment je suis supposée écrire un truc vaguement lisible avec un prompt pareil ? ^_^
Disclaimer : Pas à moi. Je les emprunte pour quelques lignes et les rends juste après, en bon état.


Il ne saurait dire de quoi il s’agit, mais CJ tient quelque chose au creux de sa main, le plus discrètement possible, récupéré dans la poche de son tailleur pantalon cinq secondes plus tôt. Quelque chose de soyeux et de rouge.

« Un string, » l’informe-t-elle calmement lorsqu’il pose la question.

Ils sont debout devant la cheminée, dans le salon de la Résidence, une bouteille de bière dans la main. Enfin, une bouteille de bière dans la main droite pour CJ, et un string – donc – dans la gauche. Leo, qui regardait par-dessus son épaule en direction du Président, se retourne, la bouche ouverte sur une question. Le geste est si vif que Toby s’étonne de ne pas avoir entendu un craquement ou senti un souffle d’air.

« Dis-moi que tu ne l’as pas porté, » murmure-t-il, et CJ lui lance un regard... ce genre de regard qui, s’il pouvait tuer... l’enverrait en enfer. Dans d’horribles souffrances, avec la perspective d’une éternité d’horribles souffrances.

« CJ..., intervient Leo.

- Il m’a été envoyé, explique-t-elle. En cadeau. Par un... un fan ?

- Andy a reçu une tarte maison d’un de ses électeurs, l’autre jour, remarque Toby.

- Ah. Je suppose qu’il y a finalement des avantages à se soumettre au vote populaire. »

Leo secoue la tête.

« Qu’ont dit les Services Secrets ?

- Ron estime que, considérant la taille de la... chose, la personne qui l’a achetée n’a pas dû réaliser que je suis une femme mesurant un mètre quatre-vingts. Selon lui, il n’y a aucune chance que j’entre là-dedans.

- OK.

- C’était un peu humiliant. Je veux dire... je crois que les Services Secrets ne m’aiment pas. Flamant rose comme nom de code, et maintenant... ça ? » Elle lève la main (celle tenant la bière) et, sans prendre la peine de se retourner, adresse à Josh qui se trouve derrière elle un « Tais-toi.

- Il ne t’était peut-être pas réellement destiné, remarque Toby.

- Il y a mon nom sur l’étiquette à l’intérieur. Inscrit avec un marqueur indélébile. Tu sais. Comme sur les vêtements des enfants quand ils partent en colonie de vacances.

- Parce qu’il y a des étiquettes... dessus ? » fait Leo avec une pointe de fascination.

CJ lève les yeux au plafond. Toby suppose qu’en d’autres circonstances, lever les yeux au plafond quand Leo pose une question ne serait pas une chose à faire. En d’autres circonstances.

« La présence d’une étiquette est vraiment la question essentielle, dans cette histoire, » rétorque-t-elle.

Pendant quelques instants, ils se contentent tous les trois de boire leurs bières tout en regardant les flammes crépiter dans l’âtre. Il y a, en fond sonore, le bruissement des conversations des autres invités au chili mensuel du Président, mais Toby espère sincèrement que personne ne va venir les interrompre. Il a besoin de quelques minutes pour digérer l’information et... OK, il veut surtout savoir pourquoi CJ a sorti ce truc de sa poche.

« Pour le brûler.

- Le brûler ? Dans la cheminée du Salon de la Résidence du Président ?

- Trop d’emphase sur "salon", Toby, le rembarre-t-elle. J’ai presque pu entendre la majuscule quand tu as prononcé le mot.

- Je suis plus doué à l’écrit, c’est pour ça que tu es notre porte-parole et que moi, je rédige les discours. En tant que porte-parole et membre le plus visible du cabinet présidentiel, poursuit-il, je crois vraiment que tu ne devrais pas te promener avec des sous-vêtements cachés dans la main. Ca pourrait être mal interprété par la presse. »

Elle pivote d’un quart de tour, glisse discrètement vers le pare-feu (aussi discrètement qu’une femme d’un mètre quatre-vingts talons non compris peut le faire, en tout cas) et laisse tomber la petite – si petite – pièce de tissu dans les flammes. Rouge dans le rouge et jaune du feu, elle est à peine visible. Un grésillement, quelques flammèches qui se tordent, et elle disparaît définitivement.

Toby entend le soupir de soulagement qui échappe à CJ.

« Rouge, c’était un idée étrange, dit-il. Je t’imaginais plutôt avec du noir. »

Il y a un silence, long et sarcastique, tandis que Leo et CJ échangent un regard, puis se tournent vers lui, sourcils en accent circonflexe. Il y a aussi, derrière eux, comme un souffle, une inspiration soudaine d’air.

Leo ordonne sans daigner se retourner « Silence, Josh. »

-FIN-


6 août 2007
 
 
Current Mood: sillysilly