?

Log in

No account? Create an account
 
 
15 May 2011 @ 01:29 pm
Boston Legal - A tordre et courber (mais manipuler avec soin)  
Titre : A tordre et courber (mais manipuler avec soin) (English version)
Auteur : clair_de_lune
Fandom : Boston Legal
Personnages : Shirley Schmidt, Alan Shore
Public : PG
Mots : ~ 270
Disclaimer : Ils ne sont pas à moi. Je les emprunte un instant et les rends dans quelques lignes.
Résumé : Nous en déduisons ce que nous voulons. Nous l’interprétons. Nous la tordons.
Notes : Initialement écrit en anglais sur un prompt de sterling_sky.


« Nous tournons autour. Nous en déduisons ce que nous voulons. Nous l’interprétons. Nous la tordons. Nous la courbons. Nous l’utilisons, » énuméra Shirley, les yeux fixés sur le visage impassible d’Alan et sur un ton indiquant qu’elle aurait pu continuer à l’envi. Il lui adressa un petit sourire supérieur, et elle sut ce qui allait suivre. Elle eut un soupir d’indulgence résignée avant même qu’il n’ouvre la bouche.

« Ne me dites pas ce genre de cochonneries, Shirley. Ce n’est pas fair play quand nous discutons. Vous savez ce que ça me fait.

– Ce que nous ne faisons pas, c’est la briser ou la transgresser, ajouta-t-elle sans prêter attention à l’interruption.

– Encore des cochonneries... Et que se passe-t-il quand elle n’est pas suffisante pour rétablir l’ordre des choses ?

– Dans ce cas, devenez un tueur à gages ou une version bostonienne de Dexter Morgan. Mais ne me sortez pas de laïus du genre On peut violer la Loi à condition de lui faire de beaux enfants parce que je suis raisonnablement sûre que vous pouvez voir où est le problème dans cette logique.

– Et ce que vous avez fait au tribunal aujourd’hui, c’était... ? »

Shirley releva le menton.

« La ployer très bas. Elle est souple. Si on l’utilise avec soin, elle rebondira. »

Les portes de l’ascenseur s’écartèrent avec un tintement victorieux ; Alan s’effaça pour la laisser sortir la première.

« Juste pour votre information, Shirley, il vous suffit de claquer des doigts pour que je me retourne, me torde, me courbe très bas et me laisse utiliser.

– Et que ça me rebondisse en pleine figure ? Sans façon. »

-Fin-

Note de fin : La véritable citation est Il est permis de violer l'histoire, à condition de lui faire un enfant..
 
 
Current Mood: hopefulhopeful