?

Log in

 
 
24 March 2007 @ 05:29 pm
Prison Break - Vous revoir : Perspectives (6/7)  
Titre : Vous revoir : Perspectives (Le photographe : 6/7)
Auteur : clair_de_lune
Spoilers : ---
Public : Tout public
Disclaimer : Pas à moi. Je les emprunte pour quelques lignes et les rends juste après.


6. Le photographe

(Je m’appelle Danny [1], au fait.)

Il y a un nombre presque illimité de façons de prendre en photo trois hommes se tenant debout devant des rosiers. Je le sais parce que je suis en train de l’expérimenter. Depuis trente minutes.

Presque illimité. Je commence à manquer d’imagination. Ils commencent à manquer de patience : le marié donne des coups de coude à son père. La mariée et Mme Tancredi, assises à l’écart sur d’élégants fauteuils de jardin, commencent à manquer de compassion à leur égard : elles échangent des sourires et des chuchotis de toute évidence sarcastiques.

Je continue néanmoins de photographier car ce sont les instructions que j’ai reçues, et je suis payé pour ça. Après tout, s’ils veulent perdre trente ou quarante minutes ici alors que je pourrais être en train de shooter les invités... ça les regarde.

Puis Lincoln Burrows pose la main sur la nuque de son fils pour l’obliger à baisser un peu la tête, et il se penche en arrière.

J’ai photographié quelques jolis moments aujourd’hui. L’échange des anneaux et la coupe du gâteau de mariage en tête. Les toasts du père et de la soeur de la mariée. Des clichés de Michael Scofield et de la sénatrice (encore que je me dis que si on m’a autorisé à conserver mon appareil après ceux-là, c’est parce que je n’avais pas encore fait les photos de famille).

Mais je regarde à travers l’objectif les deux hommes se sourire avec une pointe d’hésitation, puis avec un peu plus d’assurance, et je presse frénétiquement le déclencheur, et quand LJ Burrows annonce « Je crois qu’on a assez de photos, maintenant. », je regrette de devoir m’arrêter.

Juste une dernière petite volée sous le regard désormais moins ironique des deux femmes.

-O-


1. Non. Ce n’est pas une allusion à un quelconque Danny (au hasard Concanon, Tripp...) télévisuel. Je voulais un prénom se terminant en Y, parce que je me suis amusée à donner des prénoms en Y aux autres (sauf Elizabeth que je ne peux pas me résoudre à appeler Betty), juste parce que j’ai un esprit dérangé ^^
 
 
Current Mood: lethargiclethargic