?

Log in

 
 
12 January 2007 @ 06:57 pm
Prison Break - Navigation céleste 3/3  
Titre : Navigation céleste : 3. Michael et Lincoln
Auteur : clair_de_lune
Spoilers : Saison 2, épisode 13
Public : Tout public
Challenge : n°0 pour french_fanfics
Fandom : Prison Break
Table : 1
Prompt : 037 Etoiles
Notes : Pas de timeline définie, mais au moins post épisode 2.13 The Killing Box.

Parties précédentes / Parties suivantes


3. Michael et Lincoln

Ils se guident à l’éclat de l’étoile polaire.

Ils ont semé et laissé derrière eux le FBI, le Secret Service, les polices d’état, les gens de la Compagnie... Pas très loin derrière eux, pas pour très longtemps sans doute, mais tout de même. Pour l’instant, ils sont libres, ils roulent et ils se guident à l’éclat de l’étoile polaire.

Enfin, Lincoln se guide à l’éclat de l’étoile polaire. Michael dort dans le siège passager, et Lincoln se demande pourquoi c’est si souvent lui qui se retrouve derrière le volant. Non qu’il n’apprécie pas la sensation d’avoir un semblant de maîtrise sur quelque chose, peu importe quoi en vérité, après trois années passées à ne pas pouvoir décider par lui-même quand il devait dormir, manger, marcher ou se laver. Il suppose aussi qu’il devrait se sentir flatté d’être une des rares personnes auxquelles son frère, ce dingue du contrôle, laisse de temps en temps les commandes en toute confiance.

Oui. Et il le serait sans doute, satisfait et flatté, s’il était sûr d’aller dans la bonne direction. Ce qui n’est pas le cas car l’étoile polaire semble pour le moins... mouvante. Plus qu’elle ne devrait l’être.

Ils s’engagent sur la dernière portion de la route vers le point de rendez-vous avec plus de vingt minutes de retard et Michael, tout à fait réveillé à présent, garde un silence réprobateur.

Deux voitures sont arrêtées sur le bas-côté de la petite route, et à peine visibles dans l’obscurité veloutée de la nuit, trois silhouettes appuyées aux véhicules. LJ et Jane contre le capot d’une grosse jeep noire, Sara contre le coffre d’une vieille Ford marron. Sara et LJ ont les bras croisés sur la poitrine et, même à cette distance, même dans le noir, Linc peut percevoir leur mine tendue. Jane a les bras le long du corps, souples, et il la devine aux aguets.

Lincoln prend son fils dans ses bras avec soulagement, puis serre la main de Jane. Michael reste planté devant Sara sans trop savoir ce qu’il doit ou peut faire et, après avoir dû endurer des regards inquiets et plaintifs pendant des kilomètres et des heures, Lincoln a juste envie d’attraper son frère par la nuque et de le pousser en avant. Sara ne semble pas plus dégourdie et elle reste immobile contre la voiture. Elle est pâle, avec un vilain bleu en train de se former sur sa pommette, et ses cheveux sont plus courts que la dernière fois que Lincoln l’a vue. La chaleur est étouffante, si bien qu’elle a enlevé sa veste et porte juste un tee-shirt qui laisse apparaître l’épais bandage lui entourant le bras gauche. Bon. En réalité, le problème de Sara est peut-être qu’elle est légèrement au bout du rouleau.

« Vous êtes en retard, » laisse tomber Jane en guise de salutations.

Sa lèvre saigne (de nouveau, et c’est récent) et Lincoln se demande si ça a quelque chose à voir avec la contusion sur le visage du doc’. Avant qu’il ait pu faire le moindre commentaire, Jane lève un index en signe d’avertissement. Lincoln lève les mains en signe d’innocence. Michael et Sara continuent de se regarder dans les yeux sans échanger un mot. LJ se dit que son oncle aurait peut-être besoin d’un conseil ou deux.

« Oui, fait Michael, on se repérait à l’étoile polaire. » Il se détourne de Sara, heureux de l’interruption car il ne sait toujours pas ce qu’il doit ou peut faire. « Malheureusement, l’étoile polaire qui nous guidait était en réalité un avion delta. C’est un miracle qu’on n’ait pas déjà traversé la frontière. »

Linc lève les yeux au ciel et explique :

« Désolé, le GPS est en panne.

- Lorsqu’on aura deux minutes, dit Michael, je t’expliquerai la différence entre "en panne" et "ne sait pas faire fonctionner".

- Lorsqu’on aura deux minutes, je t’expliquerai la différence entre "co-pilote" et "ronfle dans le siège passager". »

Ils sont interrompus par Sara qui se décolle de la carrosserie de sa voiture et avance de quelques pas. Sa main effleure le poignet de Michael et, en voyant le regard en coin et le demi-sourire de son frère, Lincoln songe que le doc’ est peut-être plus dégourdie qu’il l’a pensé quelques instants plus tôt.

« Il vaut mieux ne pas traîner ici, fait Jane, on vous attendait depuis vingt minutes. »

Sara abandonne sans remords ni un regard en arrière sa Ford marron volée et s’installe en silence, calme et déterminée, à l’avant de la voiture de Michael et Lincoln.

Avec un haussement d’épaules, Lincoln monte dans la jeep avec LJ. Jane conduit et Lincoln laisse échapper un souffle qu’il n’avait pas vraiment conscience de retenir.

Michael se glisse dans la voiture près de Sara et démarre. Ils se guident avec le GPS et, si c’est plus sûr, c’est aussi beaucoup moins symbolique. Pendant une fraction de seconde, il le regrette vraiment.

FIN


1er-2 décembre 2006




A propos de cette fanfiction

Pour ceux qui connaissent The West Wing... c’est volontaire. Complètement, totalement, entièrement volontaire. Juste histoire de m'amuser. Depuis le titre jusqu’au thème en passant par certains dialogues ;-)

- La situation dans laquelle se trouvent Michael et Lincoln (le repérage à la *quinte de toux* étoile polaire) est identique à celle dans laquelle se trouvent Sam et Toby.
- L’idée de base est identique : des points de repère pour le moins hasardeux afin de trouver (littéralement et/ou métaphoriquement) son chemin.
- Certains morceaux de dialogues sont "adaptés" de cet épisode :

1) BARTLET : Vous aviez dit que vous alliez réparer ça. / LEO : Je l’ai réparé. / BARTLET : C’est cassé de nouveau, Leo.
2) BARTLET : Après-demain ? Est-ce qu’il arrive de Neptune ?
3) TOBY : L’étoile polaire qui nous guidait s’est révélée être un avion delta venant de LaGuardia. C’est un miracle que l’on ne soit pas arrivé à Nantucket, à présent.

A titre d'info, il y a également des allusions de ce type dans d'autres fanfictions (Vingt mots pour Michael, Vingt mots pour Sara et quelques autres encore non publiées). Elles y sont cependant nettement plus discrètes, peut-être présentes uniquement dans mon esprit dérangé ;-)

Pour ceux qui ne connaissent pas The West Wing (A la Maison Blanche)... c’est une erreur que vous devriez réparer ;-)
 
 
 
Anna: laughanna_tarawiel on January 14th, 2007 11:56 pm (UTC)
♥ Qu'est-ce que j'ai aimé cet épisode de The West Wing. Toby y était, comme toujours, excellent.
Mais la palme revient à Josh quand même *grin*

Bon, pour ce qui est de cette série de navigations, j'ai beaucoup aimé, avec une petite préférence pour la dernière partie :-) Rien que pour la référence à LaGuardia et Nantucket.

Et puis les dialogues sont excellents et m'ont bien fait rire.

« Désolé, le GPS est en panne.
- Lorsqu’on aura deux minutes, dit Michael, je t’expliquerai la différence entre "en panne" et "ne sait pas faire fonctionner".
- Lorsqu’on aura deux minutes, je t’expliquerai la différence entre "co-pilote" et "ronfle dans le siège passager". »

Uh uh. Délicieux ce passage. Je me demande si la relation Lincoln/Michael, je la préfère pas quand elle est écrite par toi :p

LJ se dit que son oncle aurait peut-être besoin d’un conseil ou deux.
Mouaha. Entièrement d'accord avec lui. Mais embrasse-laaaaaaa! Nom de Zeus.
Clair de Luneclair_de_lune on January 15th, 2007 10:41 pm (UTC)
♥ Qu'est-ce que j'ai aimé cet épisode de The West Wing. Toby y était, comme toujours, excellent.
Mais la palme revient à Josh quand même *grin*

Oh oui ! Je crois (= sais) que c'est mon épisode préféré. J'ai de grosses faiblesses pour certains épisodes de la saison 2, notammant In the Shadow of Two Gunmen et Two Cathedrals. Mais celui-là, ça reste mon chouchou, j'ai dû le voir au moins une dizaine de fois - et ce n'est pas une expression, j'ai vraiment dû le voir au moins une dizaine de fois *grin*.
Tout à fait d'accord avec toi, c'était la partie concernant Sam et Toby qui collait à ce que je voulais écrire, mais Josh en porte-parole, et CJ avec une tête d'élan, POTUS qui ne sait pas se taire, le plan secret contre l'inflation... ♥ ♥ ♥

Hum, oui, donc pour ce qui est de Prison Break et de la fanfic... ça a commencé comme une plaisanterie, mais je n'ai pas osé aller trop loin dans le parallèle. Si bien qu'il se limite finalement à la dernière partie.

Uh uh. Délicieux ce passage.

Merchi. J'ai toujours peur d'exagérer un peu, avec ce genre de truc :-p
Anna: geekanna_tarawiel on January 15th, 2007 10:51 pm (UTC)
Celestial Navigation fait aussi partie de mes épisodes favoris. J'aime bien The crackpots and these women aussi.
Bon en fait, je dois aimer toute la saison 1, et j'ai bien dû voir certains épisodes une dizaine de fois également.

Le plan secret contre l'inflation !!!! C'était du grand art.
"Monsieur, dans les jours à venir, vous entendrez parler d'un plan secret pour combattre l'inflation...
- J'ai un plan secret pour combattre l'inflation?
- Nan."
*grin* OK. Je crois qu'un revisionnage s'impose, dès que j'aurais fini de regarder la saison 1 de PB.

Hum, oui, donc pour ce qui est de Prison Break et de la fanfic... ça a commencé comme une plaisanterie, mais je n'ai pas osé aller trop loin dans le parallèle. Si bien qu'il se limite finalement à la dernière partie.
Ah c'est bien dommage, la geek que je suis aurait vraiment aimé en lire d'avantage! ;-)

J'ai toujours peur d'exagérer un peu, avec ce genre de truc :-p
Pour moi ça fonctionne très bien. C'est vrai que dans l'état de stress intense où il se trouve, le Michael, il a pas trop la tête à plaisanter ^_^ Ni à jouer sur les mots.
Mais en même temps, la fic se prêtait bien à des réflections de ce genre!